Les bonnes nouvelles résolutions.

Nous ne sommes ni plus ni moins que les autres. Une nouvelle année commence et voilà que les réseaux sociaux et les médias nous abreuvent de ce que nous appelons les « résolutions », bonnes ou nouvelles ou, tout simplement, celles qui sont communes à tous les mortels, celles que nous oublions dans la semaine.

Entre arrêter de fumer, boire plus d’eau, faire plus de sport ou dépenser moins d’argent (ce qui pour une compagnie de théâtre relève de l’impossible, car pour cela il faudrait d’abord en avoir !) dans notre liste figure en caractères gras Arial 30, soulignée et surlignée en jaune fluo, JULE, notre nouvelle proposition de spectacle de rue s’adressant à un public familial dont la première aura lieu au mois de mai avec une mise en scène qui compte avec la collaboration de Rosa Díaz, La Rous.

 

Cette année encore avec, à notre actif, nos presque 30 ans de carrière artistique déjà, nous sommes toujours animés par le désir de raconter des histoires qui nous bousculent, des histoires de notre propre cru, des histoires qui feront voyager notre public, qui le feront s’émouvoir, qui éclaireront les consciences et provoqueront les rires. JULE n’est pas une résolution. JULE est bien une réalité déjà en cours de création, qui nous trotte dans la tête, nous tient éveillés, nous enthousiasme, nous préoccupe et nous occupe.

JULE joue avec l’imaginaire, avec la fantaisie, mais aussi avec les relations familiales, la recherche et le dépassement de nos rêves, de nos désirs, ces projets que nous nourrissons depuis l’enfance, que nous alimentons et que nous ne réaliserons sans doute jamais. JULE est femme. JULE est rue. JULE est participation active du public. JULE est action et humour. Mais au-delà de tout cela, JULE, c’est avant tout la passion de faire le théâtre qui nous plaît et qui nous caractérise.

 

L’année 2018 s’annonce avec tout un foisonnement d’autres projets dont nous vous tiendrons au courant. Pendant ce temps, nous persévérons dans nos bonnes nouvelles résolutions. Mais mince alors ! Nous en avons déjà égaré la liste !

FEMMES, ne sous-estimez jamais une femme qui fait du tricot.

Alors qu’aux États-Unis, un homme de 70 ans portant le même nom que le canard de Disney, mais en bien moins drôle, fait des siennes entre les murs à construire, les reculs sociaux et un long etc., dans le reste du monde les choses ne vont pas bien mieux.Dans ce panorama aussi incertain que surréaliste de mandataires inconscients et d’une population au bord d’un accablement profond, quatre grands-mères, quatre femmes âgées, quatre vieilles ont décidé de se moquer du qu’en dira-t-on et de descendre dans les rues pour mener leur propre révolution, petite ou grande, le poing levé, pour revendiquer non seulement le rire, mais aussi le fait que vivre dans ce monde devient absurde.

Tremblez, grands gouvernants de ce monde, car la rébellion FEMMES commence cette année au festival international FIT CARRER DE VILAREAL en passant par l’UMORE AZOKA, le KALEALDI, le KALDEARTE et par bien d’autres localités du monde entier.

Voici venue l’heure de la transgression et de la provocation, l’heure de se lancer dans les rues et de se faire entendre ! Préparez vos passe-montagnes car la révolte ne fait que commencer !

Prochains événements:

JULE

18:00 CASTELLON

JULE

ARRIGORRIAGA (Bizkaia)

FEMMES

18:30 EIBAR (Gipuzkoa)

SAN JUAN GAUA

22:00 LEIOA (Bizkaia)